Phobos,
Victor Dixen

J’avais évidemment beaucoup entendu parler de Phobos lors de sa sortie. Pour autant, ayant un problème majeur avec les couvertures, je n’avais pas envie de m’y plonger. Il faut croire que le temps fait toujours son oeuvre, puisque j’ai fini par changer d’avis ! Je remercie Saefiel pour cette lecture, puisque j’ai gagné mon exemplaire sur son blog 🙂 

Le résumé

Six prétendantes d’un côté.
Six prétendants de l’autre.
Six minutes pour se rencontrer.
L’éternité pour s’aimer.
Ils sont six filles et six garçons, dans les deux compartiments séparés d’un même vaisseau spatial. Ils ont six minutes chaque semaine pour se séduire et se choisir, sous l’œil des caméras embarquées. Ils sont les prétendants du programme Genesis, l’émission de speed-dating la plus folle de l’Histoire, destinée à créer la première colonie humaine sur Mars.
Léonor, orpheline de dix-huit ans, est l’une des six élues. Elle a signé pour la gloire. Elle a signé pour l’amour. Elle a signé pour un aller sans retour. Même si le rêve vire au cauchemar, il est trop tard pour regretter.

Mon avis

Comme à chaque fois que j’ouvre un best-seller qui fait l’unanimité autour de lui, j’ai de très grosses attentes, et j’ai toujours peur d’être déçue. Pour autant, ce n’est pas ce qui s’est passé ici.
La plongée dans l’univers de Phobos a été rapide, c’est un livre qui nous happe dès le début pour nous faire entrer dans l’histoire. D’emblée, nous alternons les points de vue, entre les pensées de Léonor, les plans « hors champs » dans la base de Canaveral, et les descriptions des moments télévisés.

D’emblée, l’auteur nous met dans la confidence de ses personnages. Il y a bien un secret qui pèse sur le Cupido, et nous savons tout de suite de quelle nature il est. J’ai apprécié cette façon de faire de l’auteur, qui ne nous fait pas miroiter une révélation surprise qui surgirait à la fin. Non, ici, nous savons tout, tout de suite, et la question qui se pose est de découvrir quand Léonor comprendra ce qui se trame autour d’elle.

Tout ce qui se produit dans Phobos, tout l’univers mis en place par Victor Dixen m’a semblé crédible. Je n’ai pas eu de peine à y croire, et c’est probablement la raison pour laquelle il fut si facile de se laisser entraîner par cette lecture. J’ai dévoré avec l’envie de découvrir la suite, sans savoir comment m’arrêter, tout en voulant savourer ce que je découvrais.
La critique de la société que tisse Victor Dixen est acide : qu’est-ce qui motive encore les politiques ? Quelle est la nature de l’être humain ? Peut-on seulement voir plus loin que là où nous pousse notre propre intérêt ? Heureusement, des personnages tels que Fisher ou Rodriguez nous prouvent que oui…

J’ai également beaucoup aimé la critique de la téléréalité : jusqu’où sommes-nous prêts à aller pour du divertissement ? Je déteste ce genre d’émissions en temps normal, et j’ai été saisie par la représentation de l’absurdité de la situation. Coloniser une planète à partir d’un hasard, d’une mise en scène ? Donner les clés du futur selon des votes et des « trousseaux » ? Quelle place pour le destin, le hasard, le véritable amour ?
L’aspect romance du roman m’a beaucoup plu, et j’étais curieuse de découvrir les couples qui allaient se former. Je pensais qu’il s’agissait du point de départ de l’histoire, lorsqu’il s’agit d’un élément quasi secondaire, et c’est bien appréciable !

En conclusion

J’ai beaucoup aimé ce premier tome de Phobos, qui nous plonge dans un univers étrange et captivant, avec une critique de notre société assez acerbe mais bien menée. J’ai été tenue en haleine à la fois par les amours de Léonor et les manipulations de Serena. Une très belle découverte dont il me tarde de lire la suite !

Notation 6 Je recommande

La Parisienne

0 réponse

  1. J’étais aussi très sceptique avant de me lancer dans cette lecture, et cela a été une bonne surprise. Comme toi, je déteste les émissions de télé-réalité et je trouve que Victor Dixen arrive bien à traiter ce sujet. Le deuxième tome est un peu moins bon à mon sens mais reste très intéressant, et la fin, encore une fois, nous laisse totalement bouche bée ! J’ai Phobos Origines dans ma PAL, j’espère réussir à le lire avant la sortie du troisième tome !

  2. Comme toi, ce premier tome m’a conquis. Le reste (le T2 et les origines) est également très bien. Cette saga est terriblement addictive.
    Comme le dit Virginie, vivement le dernier tome qui sort à la fin de l’année. 🙂

  3. Ah j’attendais ton avis sur celui là ! C’est une série qui me tentait (enfin comme toi, les couv’ je les aime pas top donc je me tâtais lol). Après je suis pas méga fan des histoires d’amour mais si c’est en second plan, ça me booste plus. Faudra que je voie si ils sont pas dans ma bibli. Merci pour la chronique ! Des bisouuus !
    Ju

    1. Pas sûre non plus que ça te corresponde, mais en tout cas c’était une agréable découverte pour ma part et je ne regrette pas d’avoir tenté l’aventure, pour l’univers mis en place !

  4. J’ai ce livre dans ma bibliothèque et je me le réserve pour mes derniers jours de vacances! J’espère ne pas être déçue ; la réflexion autour de l’histoire est susceptible de me plaire. Par contre, les avis concernant le second tome sont moins bons.

  5. Hello !
    J’ai également dévoré cette lecture ! Dans ce roman tout est prenant ! Ce n’est pas juste l’amour, ou juste l’action non tout donne envie de lire la page suivante ! & le tome 2 est sur la même lancée ! Je viens tout juste de le terminée & j’en suis encore toute retournée ! Cet auteur aura ma peau ! Ahah
    Bises

  6. Je suis super contente que tu l’es apprécié 😀 c’est un de mes gros coup de coeur de 2015 et crois-moi quand je te dis que le second tome est encore meilleur avec beaucoup d’action et de stress pour les personnages 😀 bisous 🙂

  7. En ce moment je suis attirée par la littérature contemporaine et la romance, du coup ce roman ne m’attire pas trop, mais ton avis me donne tout de même envie d’y jeter un oeil. Surtout s’il y a une critique intéressante de la société d’aujourd’hui !

      1. J’en doute pas, je pense que pas mal de roman de chez PKJ ou Lumen, voir même Black Moon pourraient me plaire, mais je n’arrive jamais à me motiver à dépenser presque 20€ pour 😂

          1. Exactement ! Entre temps les maisons d’éditions des romans de ce genre les publient eux meme. ActuSF par exemple à une collection Hélios et resort ses propres romans en poche 😊

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *