Petits_derapages_imprevus copie

Petits dérapages et autres imprévus
Mily Black

Petits Dérapages et autres imprévus est une lecture Charleston que j’ai eu la chance de découvrir en avant-première cette année. Il sortira vendredi 🙂 

Le résumé

Prenez une jeune femme – Louise – timide et secrètement attirée par son patron – Francis.
Prenez le-dit patron et donnez-lui un caractère un peu moqueur, surtout auprès de son assistante. Donnez-leur un métier de rêve – testeurs d’hôtel – et envoyez-les en mission ensemble.
Ah, et invertissez la valise de Louise (remplie, évidemment, de vêtements « biens sous tout rapport ») avec celle d’une jeune femme plus… sûre dans sa peau et libérée.
Secouez bien et laissez le cocktail agir !

Mon avis

Quelle belle couverture ! C’est un visuel qui aurait d’emblée attiré mon attention dans un rayon de librairie, et c’est une lecture que j’aurais probablement tentée par moi-même en période estivale. Je la trouve particulièrement réussie, puisqu’elle colle très bien au contenu que l’on s’attend à trouver :). Quant au titre, il est lui aussi parfait !

En découvrant les premières pages de Petits tracas et autres imprévus, je me suis dit que j’étais prête à passer un bon moment, un moment drôle et léger, avec Louise. Après tout, voilà une protagoniste qui mène une vie de rêve ! Son métier consiste à tester des hôtels et à se balader aux quatre coins du monde, en compagnie d’un patron un poil taquin, très sympathique et plus que mignon.
Et en effet, le premier quart du roman était plutôt distrayant : on apprend à connaître les personnages, leur caractère, on découvre leurs vies et leur quotidien incroyable…

Malheureusement, une fois la découverte passée, je me suis un peu trouvée enracinée dans un style beaucoup trop scolaire. J’ai découvert des maladresses dans l’écriture de l’auteure, des lourdeurs parfois qui ont pesé à la lecture. La principale caractéristique de Louise, c’est sa pruderie, sa timidité, son irrépressible manie de rougir dès que son patron la titille un peu. Louise est de ce fait un personnage un poil agaçant tant elle était stéréotypée dans le profil de la femme coincée et outrée par le moindre détail. J’ai vraiment eu du mal à la trouver crédible tant son portrait était peint dans les extrêmes, et tant son revirement fut soudain. J’ai également été agacée par son obstination à s’effaroucher pour un rien et à jouer l’aveugle face à Francis.
Sa différence avec Léa, sa soeur jumelle, est de même beaucoup trop… déjà vue. Les deux femmes totalement opposées, le supérieur ultra sexy, les situations rocambolesques… voilà des éléments certes divertissants mais qui sont beaucoup trop clichés pour moi.

J’ai malgré tout passé un moment drôle et hors du temps avec cette parenthèse Charleston inhabituelle. Nouveau venu dans la collection Diva, c’est un roman qui apporte avec lui la surprise de nombreuses scènes pimentées dignes des romances classiques, ce qui peut s’avérer surprenant à la lecture 🙂

En conclusion

Petits dérapages et autres imprévus m’a fait rire avec son idée de départ délurée et originale. Je me suis par la suite lassée des personnages que j’ai trouvés stéréotypés et très peu réalistes. Une romance qui séduira probablement les fans du genre, mais qui ne m’a pas totalement convaincue.

Notation 3 A ranger dans la biblio

La Parisienne

0 réponse

  1. C’est vrai que le résumé fait envie… on se dit qu’on va passer un bon moment, avec une lecture legère, suprenante, et drôle. (et romantique?!)
    Mais, suite à ta chronique, je vais passer outre. Le côté scolaire me fait un peu peur, mais sait-on jamais… sait-on jamais ! (je repète tout deux fois, ça me saoule)

  2. Comme toi j’aurais pu être attirée par la couverture de ce roman et j’avoue que l’histoire est assez alléchante! Mais ta chronique m’a de suite donné moins envie de le découvrir … Ce ne sera donc pas pour moi 😉

  3. Mince, dès les premières lignes de ton billet je me suis dit que ce roman était pour moi ! Mais vu ce que tu en dis (le fait que tu te sois lassée), je crois que je vais finalement passer mon tour.

  4. Comme toi, j’ai trouvé que le changement de comportement de Louise était trop brutal, peu crédible. Une romance drôle, qui vend du rêve (tout se passe merveilleusement bien), mais pas le genre que je lis assez souvent pour être lassée. Ceci dit, je ne pense pas m’en souvenir dans quelques mois 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.