Bonjour, bonjour !

Il y a une semaine, je vous proposais de gagner vos places pour le Salon du Livre de Paris. Aujourd’hui, je viens vous présenter le bilan de ma visite (ou plutôt mes visites, car il y en a eu trois au total).

Munie de mon badge de « professionnelle », j’ai d’abord pu participer à la soirée d’inauguration, où j’ai vu de loin (entre autres) Jean-Marc Ayrault, Aurélie Filippetti et Cristina Kirschner. Et je dis bien « voir de loin », car il était totalement impossible d’entendre ou de voir ce qui se passait. Agglutinés sur l’estrade consacrée à l’Argentine, pays à l’honneur de cette édition 2014 du Salon du Livre, située dans un angle impossible d’accès, il était vraiment très difficile d’assister à cette ouverture officielle. Dire qu’il y avait une grande scène prévue pour les conférences au fond du salon ! Mais non, il a fallu que ces personnages importants de notre paysage politique soient totalement camouflés en plein milieu des stands. Organisation zéro.

BjL-yWiIUAQqst1.jpg-large

J’ai donc commencé à déambuler tranquillement parmi les stands, pour découvrir dans certains cas de véritables espaces de librairie qui donnaient envie de s’attarder. Rapidement, la foule est arrivée. Plus aucun espace pour marcher, du monde partout, des gens prêts à vous piétiner pour obtenir un macaron… J’ai choisi de passer mon tour après être allée parler de mon petit blog sur plusieurs stands, m’intéressant sur les possibilités de partenariats et les modalités de participation. Si quelques rares stands prennent la peine d’approfondir la conversation pour vous connaître et découvrir quelles sont vos motivations – je pense notamment à la très souriante chargée de communication du Livre de poche qui s’est montrée très avenante -, la plupart des attachés de presse à qui je me suis adressée m’ont prise de haut et m’ont très froidement répondu. Message reçu. Oui, je suis une blogueuse littéraire débutante, mais je n’en reste pas moins une lectrice qui propose de parler des produits dont ils ont la publicité à charge ! L’endroit n’était sûrement pas le meilleur pour des personnes très sollicitées…

Lors de mes visites suivantes, j’ai pu davantage apprécier les allées plus vides (le vendredi matin dès l’ouverture, et le lundi soir pour la clôture). J’ai assisté à une conférence sur les communautés de lecteurs, en présence de représentants de lecteurs.com, Babelio, Myboox, et Milady, que j’ai d’ailleurs trouvée plutôt enrichissante et intelligemment menée. Je me suis arrêtée sur le stand d’une maison d’édition dont je n’ai pas retenu le nom (j’ai honte) mais qui m’a fait beaucoup rire avec ses jeux de mots humoristiques et ses titres parodiques !

Si je devais résumer cette visite, je dirais que ce fut un moment loin de la détente que je m’étais imaginée. Utile pour un professionnel qui cherche à se faire des contacts (même si les représentants des diverses maisons d’édition sont over sollicités) ou pour un lecteur qui cherche à se faire dédicacer ses livres, ce n’est en revanche absolument pas un endroit que je préconiserai pour quelqu’un comme moi qui cherchais à découvrir de nouvelles lectures. Surchargés de travail, réclamés à droite à gauche, les libraires teneurs des stands ne sont absolument pas aptes à donner des conseils aux personnes qui se baladent. Ajoutons à cela une organisation totalement obscure : j’ai cherché pendant près d’une heure un stand, plan à l’appui, sans y parvenir. Les numéros et lettres définissant les allées se sont révélés totalement inefficaces. Pour résumé : n’attendez pas le salon du livre pour faire le plein de lectures. Vous serez bien mieux conseillé dans une librairie traditionnelle (excluons les grandes surfaces spécialisées), qui privilégient les recommandations personnalisées et le suivi de la clientèle.

La Parisienne

0 réponse

  1. Pas très top la réaction des chargés de presse des maisons d’éditions :/ Même si bon, je suppose qu’ils devaient être pas mal sollicités ou être un peu blasés de ce genre de démarche … :/ C’est un peu tristounet. Du coup, tu comptes tenter les partenariats ? ^^
    Pour avoir tenter un salon d’autres choses,j’approuve totalement : les salons sont rarement les endroits où commencer à faire des emplettes. Sauf si tu sais exactement ce que tu veux ou que tu viens acheter et faire dédicacer un truc 🙂

    1. Oui, l’idée des partenariats me séduit ! Je compte tout de même attendre d’avoir un peu plus d’ancienneté et un plus grand nombre de posts littéraires 🙂 Et toi alors, tu t’es décidée ?

      1. 🙂 Ca va vite passer et tu auras vite de l’ancienneté 🙂
        Moi… Non je ne suis toujours pas décidée 😛 Ca me fait beaucoup flippé même si ça me tente énormément ^^

      2. Non même pas 😛 C’est un peu l’idée qu’on ait une vague idée de l’endroit où je vis (puisque ce sera plus pratique de faire ça sur l’adresse de mes parents). C’est le côté nevrosée parano qui ressort là (l’est pas très glorieux ce côté. Maintenant que tu l’as vu, je vais devoir t’éliminer 😉 :P). Sinon l’idée d’avoir un mois pour lire le livre à compter de sa date de parution, toussa, ça ne me pose pas de problème. Un mois c’est largement assez même si le livre venait à être chiant 😛 Enfin … s’il est très chiant, ça risque de pas être drôle mais bon l’abandon est toléré aussi dans les partenariats. A ce moment-là, la chronique est juste une explication du pourquoi on a mis fin au supplice 😛

        1. Ahahah. Bon. Je comprends. Moi aussi, je tiens à mon anonymat, d’autant plus que je fais des études de com, je sais l’importance que ça a ! Et je bosse dans une maison d’édition, alors la totale. Dis toi que tu n’habiteras pas chez tes parents toute ta vie 😉

          1. Promis 😉
            Après y a aussi le cap des vidéos à passer. Ici, je viens de tourner une vidéo des acquistions du mois mais … j’ai tellement de tics langagiers c’est effrayants xD Et mon appareil a fait un mini caprice en prime. Du coup, on voit mon magnifique et très ancien poster Buffy contre les vampires que je n’ai jamais pris la peine de détacher xD Bravooo à moi 😀

      3. Je ne sais pas encore très sérieusement 😛
        Bah ce qui est idiot en fait c’est qu’une vidéo je tourne face à un mur de ma chambre donc bon je pourrais me trouver en Afrique ou au Japon qu’en fait, on ne verrait pas la différence xD Que l’adresse c’est un point fixe où on me trouverait 😛 Je suis pas certaine d’être claire xD

  2. « ce n’est en revanche absolument pas un endroit que je préconiserai pour quelqu’un comme moi qui cherchais à découvrir de nouvelles lectures » : c’est exactement le sentiments que ma sœur et moi avons eu l’année dernière pour le Salon du Livre 2013. ça s’est donc pas arrangé. Je me souviens qu’on avait fait des heures de queues pour une dédicace. Ceci-dit, l’ambiance était tout de même relativement sympa. Cette année, je n’y suis pas allée, mais ma sœur, si : et cette fois côté stand plutôt que visiteurs. Je pense qu’elle fera un article dessus parce qu’elle aurait beaucoup de chose à raconter ^^.
    Mais faut pas oublier un bon point du salon : il est gratuit pour les jeunes et les étudiants ! 😀

    1. Oui c’est vrai, c’est un bon point ! Mais tu vois, maintenant je sais que je n’y retournerai pas une fois mon statut d’étudiante perdu, sauf en cas de nécessité professionnelle 😉 Hâte de lire cet article !

  3. Hello… j’aurai vraiment aimé y aller 🙁 peut être l’année prochaine ! c’est sur que ce n’est peut être pas le lieu pour trouver de nouvelles idées lectures mais par curiosité, je pense que cela vaut le détour 🙂 un inconvénient d’habiter en province c’est qu’on est assez loin de l’actualité pour ce genre d’événements 🙁

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.