9782266206853Le Cadeau,
Danielle Steel

Il paraît que Danielle Steel est une grande dame de la romance. Vous serez sûrement nombreux à connaître ses oeuvres. Pourtant, cette lecture signe ma première rencontre avec l’auteure. Un immense merci à ma copinaute Sorbet Kiwi qui m’a envoyé ce cadeau pour Noël !!! <3

Mon résumé

A 16 ans, Tommy mène une existence parfaite, entouré de ses parents et de sa petite soeur, Annie. Pourtant, le soir de Noël, Annie tombe malade et disparaît très vite de leur existence, laissant la famille dévastée. Comment retrouver le goût de vivre après avoir été abandonné par un petit ange ? La route de Tommy croise celle de Maribeth, chassée du domicile familial après être tombée enceinte…

Mon avis

Stéph avait adoré cette lecture, et j’imagine que c’est ce qui l’a incitée à me la faire découvrir. Ca m’avait donné envie de la lire, et je suis vraiment ravie qu’elle m’ait envoyé ce livre car je l’ai adoré ! En voilà une histoire qui avait tout pour me plaire. Pour commencer, j’ai beaucoup aimé la jolie théorie développée par le roman, celle d’anges qui traversent nos vies pour nous apprendre une leçon. Sitôt leur mission accomplie, ces anges disparaissent et nous livrent à nous-mêmes. Nous n’avons plus qu’à mettre en pratique leurs enseignements…

Tommy et Maribeth sont deux personnages très jeunes, qui ont vécu de tristes choses pour leur si courte existence. Chacun a besoin d’une ancre à laquelle se raccrocher pour éviter de sombrer. Tommy a du mal à se remettre de la mort de sa petite soeur, son rayon de soleil. Chez lui, plus rien n’est pareil, personne n’a plus goût à la vie. Maribeth quant à elle doit affronter seule le courroux de son père qui l’a chassée de chez elle, l’empêchant de revoir et de parler à sa mère et sa soeur tant que son « problème » ne serait pas résolu. Un conflit de générations entre un père passéiste et machiste, qui relègue les femmes au rang d’épouses et de mères, tout juste bonnes à s’occuper de la maison, et une fille féministe, déterminée à suivre des études et à devenir médecin, avocate ou journaliste.

Aucun d’entre eux ne mérite ce qui lui arrive. Au milieu de cela, il y a Liz et John, les parents de Tommy. Deux êtres exceptionnels que l’on ne peut qu’aimer, qui se déchirent depuis la disparition de leur petite Annie et qui s’aiment malgré tout, sans réussir à s’en souvenir. L’arrivée de Maribeth leur réapprendra comment s’aimer.

Voilà une histoire parfaite pour Noël, qui nous rappelle ce qu’est la vie, ce qu’est l’amour, ce qu’est la mort. C’est une histoire comme je les aime : simple, jolie, inspirante. Rien de révolutionnaire, mais une lecture qui fait du bien. 

En conclusion

Première lecture de Danielle Steel avec un titre parfait pour la période de Noël. Une histoire triste, humaine, vivante, qui nous apportera une dose d’amour et d’inspiration comme il est bon d’en recevoir parfois ! Une très belle leçon de vie.

6 Je recommande

La Parisienne

0 réponse

  1. Ma mère a (attend je vais compter) 24 livres dans la bibliothèque… et il y en a sûrement ailleurs, aha. Je lui ai même offert une réédition pour Noël.
    Je crois que tu résumes assez bien ce qu’aime les lecteurs chez Danielle Steele : simple, chaleureuse, et jolie (pour l’essentiel). Pour ma part, j’en ai lu quelques uns; autant avec certains livres, on lit 20 pages qu’on devine déjà la fin… mais on lit quand même parce que ça réchauffe le coeur. Soit, ça devient horripilant parce que dans certains de ses textes, y’a un côté un peu « moralisateur » qui me déplaît. (Tu le comprendras peut-être si tu continues de lire l’auteur). Quoi qu’il en soit, je suis contente que tu aies aimé cette lecture. Des bisous copinette.

    1. Oh, alors ta maman lit aussi et elle est fan ? C’est un peu commercial à force je pense. Mais c’était le premier et c’était une très bonne pioche, alors je suis contente 🙂 je pense que je continuerai mais à petite dose ! Gros bisous ma belle <3

      1. Oui, je crois qu’il faut fonctionner ainsi, personnellement, j’en lis un de temps en temps (enfin jlui pique 😉 quand j’ai besoin d’une vrai lecture doudou)
        Ah oui, ma mère l’adore !!

  2. Aaaah je suis contente de voir qu’il t’ait plu ! 😀 Tu résumes parfaitement bien ce que Steel partage avec nous : de la chaleur humaine. J’aime beaucoup ses œuvres de manière générale, ma mère m’a donné toute sa collection et elle les à… tous ^^ En VO en plus.
    Très belle chronique en tous cas, à laquelle j’adhère entièrement 😀

    1. Oh trop chouette, je pourrai me fier à ton avis pour piocher parmi sa bibliographie alors ! Je ne lirai que les meilleurs :p j’ai quand même un peu l’intuition que ça pourrait devenir répétitif, non ? 🙂 Merci encore !! <3

      1. En fait, c’est toujours un peu des histoires d’amour, mais je trouve que ça va, parce que la trame de fond change toujours. Elle pioche dans toutes les époques, tous les thèmes aussi, donc c’est assez divers. J’avais beaucoup aimé Le Ranch et Kaleidoscope je me souviens. Dans le premier, elle traite le thème du sida, et dans le second la maltraitance des enfants, ainsi que l’adoption. J’en garde un très bon souvenir, et me souviens super bien de l’histoire alors que ça fait plus de 5 ans que je les ai lu 🙂

          1. Ils pourraient te plaire oui ! Le tout premier que j’avais lu c’était Accident, une jeune fille qui part en viré voiture avec ses amis, et ils font un accident. Elle tombe dans le coma, et c’est le récit de sa mère qui doit y faire face. Et je crois qu’après ça, je les ai dévoré les uns après les autres en attendant la sortie de chaque Harry Potter xD Je devais avoir 12 ans ^^ Et je m’en souviens toujours également.

  3. Le thème est intéressant mais j’ai un gros doute quant à ma capacité à apprécier l’écriture de Danielle Steel.
    Du coup je préfère m’abstenir… ( à tort peut-être cela dit )

    1. Ahah pas faux 🙂 Tu m’en diras des nouvelles ! C’est marrant, dans tous les commentaires que je lis, je retrouve ce fameux « il y en a dans la bibliothèque de ma mère ou de ma grand-mère » ^^

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.