La chanson du rayon de lune
Tonie Behar

J’aime beaucoup la Team RomCom et j’ai découvert Tonie Behar grâce à son précédent roman édité chez Charleston, Si tu m’oublies. Je suis heureuse aujourd’hui de pouvoir vous parler de sa nouveauté, la Chanson du rayon de lune. Merci aux éditions Charleston pour cet envoi.

Le résumé

1860. Joséphine est une « grisette », une des milliers de petites mains qui travaillent dans les coulisses du monde du linge et de la mode. Douée pour créer des petits bijoux fantaisie, elle rêve de pouvoir ouvrir son propre commerce. Mais à une époque où le mariage est une étape incontournable de la vie de femme, elle sait qu’il lui faudrait épouser un homme riche pour sortir de sa dure condition d’ouvrière payée six sous de l’heure.
2020. Amanda est une entrepreneuse dont la marque de bijoux cartonne. Féministe engagée, végétarienne, concernée par l’environnement, elle tente de développer son entreprise en accord avec ses convictions. Mais, même aujourd’hui, est-il possible de vivre une histoire d’amour complètement en dehors des schémas patriarcaux ? Liées par un immeuble parisien, une bague mystérieuse appelée le rayon de lune et des lettres longtemps oubliées, ces deux femmes réussiront-elles à vivre comme elles le souhaitent et à suivre leurs aspirations ?

Mon avis

J’aimerais commencer par vous parler de la couverture de ce roman, que je trouve absolument sublime. Sans même savoir de quoi l’histoire parlera, cette couverture attire par sa beauté, et c’est pour moi un travail incroyablement réussi car le rendu est fabuleux. Vous l’aurez compris, je suis amoureuse de cette image poétique qui dégage beaucoup de douceur.

Dans ce roman, Tonie Behar va s’amuser à nous balader entre deux époques : celle d’Amanda, qui va rapidement se retrouver complètement happée par une intrigue invraisemblable impliquant le décès de son ex-petit-ami, et celle de Joséphine, une grisette du dix-neuvième siècle qui se bat pour sa liberté.
Vous vous en doutez, l’une de ces deux jeunes femmes m’a plus percutée que l’autre. J’ai énormément apprécié de découvrir l’univers de Joséphine, son franc-parler, et son histoire d’amour aussi belle qu’émouvante avec cet Antoine qui va tant faire battre son coeur. Joséphine est une jeune femme très en avance sur son temps.
Amanda, quant à elle, m’a fait passer un très bon moment, plus en légèreté, dans cette histoire pleine de suspense. J’avoue que j’avais plaisir à voir avancer les deux intrigues en parallèle, et j’ai trouvé le rythme très bien dosé. J’aurais cependant aimé que les deux histoires soient plus intimement liées et pas « simplement » juxtaposées. Je n’ai pas trouvé que l’histoire de Joséphine apportait grand chose à l’intrigue d’Amanda, mais j’ai tout de même beaucoup aimé les découvrir toutes deux.

En conclusion

J’ai beaucoup aimé ma lecture de la Chanson du rayon de lune, un roman qui présente deux héroïnes très différentes mais que j’ai appréciées, avec une préférence pour Joséphine. J’aurais aimé que les deux histoires soient davantage liées, mais j’ai tout de même passé un très bon moment dans cette immeuble parisien.

La Parisienne

Une réponse

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.