seurat-la-maladroiteLa Maladroite,
Alexandre Seurat
Ma note : 17/20

S’il y avait bien un titre de la rentrée littéraire que je souhaitais découvrir absolument, il s’agissait bien de celui-ci, à travers un sujet qui promettait de me bouleverser. Un grand merci aux éditions du Rouergue pour ce service de presse.

Mon résumé

Diana est une petite fille de huit ans. Accusée d’être maladroite, elle est en réalité une enfant maltraitée. Les personnes l’ayant rencontrée au cours de sa courte vie témoignent du drame auquel ils ont assisté, impuissants, jusqu’à ce qu’il soit trop tard.

Mon avis

La Maladroite, la maltraitance infantile, d’une violence mortelle. Voilà un sujet qui fait douloureusement écho aux inimaginables actualités du monde complètement fou dans lequel nous vivons. Sans chercher à expliquer, à justifier, sans porter ni jugement, ni accusation, Alexandre Seurat s’engage simplement à collecter les discours fictifs de ceux qui ont côtoyé Diana mais qui n’ont rien su faire pour empêcher le drame.
Le pire : tout le monde voit, chacun sait, mais personne ne peut rien, tant les parents s’attachent à défendre l’image d’une famille unie et idéale.

A travers des mots simples, des voix impuissantes prennent la parole dans des témoignages desquels se dégage l’angoissant malaise qui monte crescendo. Malgré quelques manques – la voix des parents, des explications plus précises sur les conditions du drame, la parole de Diana -, l’auteur a réussi son pari : celui de me serrer le ventre. Les questions fusent : pourquoi Diana et pas ses frère et soeurs ? Comment une telle situation est-elle possible ? Comment peut-on infliger cela à une enfant ? Comment peut-on ne réagir que trop tard ?

Une ambiance pesante, une atmosphère malsaine, et pourtant des faits qui nous confrontent à une réalité malheureusement quotidienne. Un premier roman d’une très grande force. Je pense me souvenir longtemps de cette lecture marquante.

En conclusion

Un roman juste, dur, intense, profond, qui ne saurait vous laisser insensible. A lire.

La Parisienne

0 réponse

          1. Aha. J’en suis au même point que toi, les livres sont achetés. Il ne reste plus que les surprises – et je sais ce que je veux, alors ça devrait bien le faire! :p (enfin j’espère!!) Je suis bien contente de faire mon premier swap avec toi ! (moment émotion.)

          2. Moi aussi j’ai des petites idées, mais j’aime l’imprévu 🙂 je ne sais pas comment je vais me débrouiller pour le colis par contre ^^
            Moi aussiiiii <3

  1. « Comment » c’est la grande question.
    On ne ressort pas indemne de cette lecture. Je suis heureuse que le livre t’ai plu. Lorsque j’ai lu ce dernier je n’ai fait qu’en parler autour de moi, je voulais donner envie aux autres de le lire afin d’en tirer certaines conséquences et pouvoir agir.

  2. J’ai beaucoup aimé le livre, pour un premier roman il a frappé très fort. On se sent tellement impuissants face à la détresse de cette petite fille…

          1. Mince je viens de comprendre alors… J’avais répondu à ton message (je l’avais bien reçu donc), mais il y a eu un bug avec son envoi. Il s’est mis dans mes « messages envoyés » donc j’étais persuadée que ça avait marché grr. Je te l’envoie dés maintenant ! Je ne t’aurais jamais laissé sans réponse <3

  3. C’est un roman qui me donne terriblement envie par son sujet et aussi parce que c’est la première fois que je vois un tel engouement autour d’un auteur de ma ville (Ah l’orgueil…!). Bref, La maladroite a l’air d’être un texte profondément bouleversant qu’il me faut absolument lire !

  4. Sujet difficile… Je ne suis pas certaine qu’en lisant la quatrième de couverture je me serais laissée tenter… Pourtant ta chronique, malgré un thème dur, suscite vraiment l’envie… Ce livre semble être une perle à découvrir, merci 😊

      1. Il me donne envie en tout cas !
        Dis, aucun rapport peut on reporter notre chronique commune à mardi, j’ai un pb de connexion internet chez moi…. Désolée encore

        1. MY GOD j’ai oublié de t’envoyer le mail… Je n’ai pas du tout eu le temps de lire le livre 🙁 j’ai été débordée avec le boulot et la masse critique, et puis les SP… Et du coup je n’ai même pas encore commencé… Donc ne m’attends pas pour la publication de ta chronique, surtout si tu l’as déjà fini ! Désolée désolée !

          1. Aucun problème !
            En plein déménagement et travaux, je suis à la traîne pour les chroniques, je comprends parfaitement.
            Tu me diras quand tu auras eu le temps de le lire et on fera une chronique commune ☺️

  5. Même si le sujet est très dur à encaisser, je suis très intéressée par ce livre. Il fait écho à une réalité cruelle, qui ne doit pas nous laisser indifférents… Et pourtant, comme doivent le prouver ces témoignages fictifs, ceux qui assistent à cette maltraitance, qui la constatent, préfèrent fermer les yeux…

  6. J’avais repéré ce titre et sans avoir lu le résumé, il ne m’intéressait pas plus que ça. Par contre, quand j’ai lu le résumé, ça a été une toute autre histoire. Mais je ne sais pas si je le lirai pour autant,il a l’air dur.

  7. Je me note celui-ci ! As-tu lu Des fleurs sur la neige d’Elisa T. ? C’est une autobiographie d’une femme qui, parmi ses frères et sœurs, était le souffre douleur de la mère et du beau-père, le père étant au courant mais ne faisant rien. Elle a écrit le roman comme une thérapie, il m’avait bouleversé comme aucun autre du genre. Il y a aussi « Si on me touche je n’existe plus », mais là l’enfant est une autiste. Pas évidente comme lecture, mais « intéressante » d’un certain point de vue.

    1. J’espère que tu aimeras la Maladroite, il est assez prenant. Non, je ne connais pas cette autobiographie… Ca me fait un peu penser à Poils de carotte ahah. S’il t’a bouleversée, je devrais tenter.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *